Vous avez besoin de

1 clé USB

Seulement pour Tails !

d'au moins 8 Go

Votre Tails

1 clé USB

Toutes les données seront perdues !

d'au moins 8 Go

Pourquoi ?

Il est actuellement impossible de faire une mise à jour manuelle d'une clé USB Tails pendant son fonctionnement. Ce scénario nécessite de créer un Tails intermédiaire sur une autre clé USB, depuis laquelle vous pourrez mettre à jour votre Tails.

Windows 7

ou plus récent

macOS 10.10

Yosemite
ou plus récent

Linux

n'importe quelle distribution

Debian

Ubuntu

ou une autre dérivée

Un autre Tails

sur une clé USB ou un DVD

2 Go de RAM

64 bits

Processeur Intel

pas Apple M1 ou M2

2 Go de RAM

64 bits

Smartphone

ou imprimante
pour suivre les instructions

1 heure au total

½ heure

¼ heure

1.4 GB à télécharger

½ heure pour installer

½ heure pour mettre à jour

Configuration requise détaillée et matériel recommandé.

Résumé

  • Tails fonctionne sur :

    • La plupart des ordinateurs PC qui ont moins de 10 ans
    • Certains vieux ordinateurs Mac avec un processeur Intel
  • Tails ne fonctionne pas sur :

    • Les ordinateurs Mac récents avec un processeur Apple (M1 ou M2)
    • Les smartphones et les tablettes
    • Raspberry Pi
  • Tails pourrait ne pas marcher sur :

    • Certains vieux ordinateurs, s'ils n'ont pas 2 Go de RAM par exemple.

    • Certains ordinateurs récents, par exemple, si leur carte graphique est incompatible avec Linux. Les cartes Nvidia ou AMD Radeon ne fonctionnent souvent pas dans Tails.

Voir notre liste des problèmes de compatibilité matérielle connus.

Besoins matériels détaillés

  • Une clé USB de 8 Go minimum ou un DVD enregistrable.

    Toutes les données présentes sur la clé USB ou sur le DVD sont perdues lors de l'installation de Tails.

  • La possibilité de démarrer à partir d'une clé USB ou d'un lecteur de DVD.

  • Un processeur compatible IBM PC 64 bits x86-64.

    • Tails ne fonctionne pas sur les processeurs ARM ou PowerPC.

    • Tails ne fonctionne pas sur les ordinateurs 32 bits depuis Tails 3.0 (juin 2017).

  • 2 Go de RAM pour une utilisation confortable.

    Tails peut fonctionner avec moins de 2 Go de RAM, mais pourrait se comporter anormalement ou avoir des plantages.

Matériel recommandé

Les modèles d'ordinateurs portables évoluent trop rapidement pour nous permettre de fournir une liste à jour du matériel recommandé. Ci-dessous se trouvent quelques consignes si vous, ou votre organisation, envisagez d'acquérir un ordinateur portable dédié à faire tourner Tails.

Pour PC

  • Évitez les modèles dédiés au jeu vidéo ("gaming") avec des cartes graphiques Nvidia ou AMD Radeon.

  • Réfléchissez à acheter un ordinateur portable reconditionné de séries haut de gamme (professionnelles). Ils sont moins chers et dureront plus longtemps que des ordinateurs portables récents mais de moins bonne qualité.

    • Par exemple, les séries de Lenovo ThinkPad fonctionnent bien avec Tails, notamment les modèles X250, X1 Carbon, T440, T480 et T490.

    • Si vous vivez dans une partie du monde où acheter des ordinateurs portables reconditionnés est inhabituel, regardez sur eBay et Amazon. Amazon offre une garantie Amazon Renewed de 90 jours.

  • Réfléchissez à acheter un nouvel ordinateur portable chez un marchand garantissant la compatibilité avec Linux et Tails comme ThinkPenguin.

Pour Mac

Malheureusement, nous ne connaissons pas de modèle de Mac qui fonctionne bien avec Tails et qui peut faire tourner la dernière version de macOS.

Votre marche à suivre

Avertissements : Tails est sûr mais pas magique !

Tails est plus sûr que n'importe quel autre système d'exploitation ordinaire. Mais Tails, ou tout autre logiciel ou système d'exploitation, ne peut pas vous protéger de tout - même s'ils le prétendent.

Les recommandations ci-dessous vous permettront d'être encore plus en sécurité, surtout si vous courez un risque élevé.

Protéger votre identité lorsque vous utilisez Tails

Tails est conçu pour cacher votre identité.

Mais certaines de vos activités pourraient révéler votre identité :

  • Partager des fichiers avec des métadonnées, telles que la date, l'heure, l'emplacement et les informations sur l'appareil utilisé
  • Utiliser Tails à plus d'une fin à la fois

Limites du réseau Tor

Tails utilise le réseau Tor car il s'agit du réseau le plus solide et le plus populaire pour se protéger de la surveillance et de la censure.

Mais Tor a des limites si vous êtes soucieux de :

  • Cacher que vous utilisez Tor et Tails
  • Protéger vos communications en ligne contre des attaquants déterminés et compétents

Réduire les risques lors de l'utilisation d'ordinateurs non fiables

Tails peut fonctionner en toute sécurité sur un ordinateur qui a un virus.

Mais Tails ne peut pas toujours vous protéger quand :

  • Vous l'installez à partir d'un ordinateur infecté
  • Vous exécutez Tails sur un ordinateur dont le BIOS, le micrologiciel ou le matériel est compromis

Protéger votre identité lorsque vous utilisez Tails

Nettoyer les métadonnées des fichiers avant de les partager

Beaucoup de fichiers contiennent des données cachées, ou métadonnées :

  • Les fichiers JPEG et autres fichiers d'image contiennent souvent des informations sur le lieu où la photo a été prise et sur l'appareil photo utilisé.

  • Les documents de bureautique contiennent souvent des informations sur leur auteur, ainsi que la date et l'heure de leur création.

Pour vous aider à nettoyer les métadonnées, Tails intègre Nettoyeur de métadonnées, un outil permettant de supprimer les métadonnées pour un large éventail de formats de fichiers.

Les métadonnées ont été utilisées dans le passé pour localiser des personnes à partir de photos qu'elles avaient prises. Pour un exemple, voir NPR : Trahi par les métadonnées, John McAfee admet qu'il est vraiment au Guatemala(en anglais).

Utiliser une session Tails pour un seul objectif à la fois

Si vous utilisez une session Tails pour plus d'un usage à la fois, un adversaire pourrait relier vos différentes activités entre elles.

Par exemple, si vous vous connectez à différents comptes sur le même site web dans une seule session Tails, le site web pourrait déterminer que les comptes sont utilisés par la même personne. En effet, les sites web peuvent déterminer si deux comptes utilisent le même circuit Tor.

Pour empêcher un adversaire de relier vos activités entre elles lorsque vous utilisez Tails, redémarrez Tails entre différentes activités. Par exemple, redémarrez Tails entre la consultation de votre messagerie professionnelle et celle de votre messagerie de lanceur d'alerte.

Nous n'avons pas connaissance de telles attaques visant à désanonymiser en ligne les personnes qui ont utilisé Tails à des fins différentes au même moment.

Si vous craignez que les fichiers de votre stockage persistant puissent être utilisés pour relier vos activités entre elles, envisagez d'utiliser une clé USB Tails différente pour chaque activité. Par exemple, utilisez une clé USB Tails pour votre travail d'activiste et une autre pour votre travail de journaliste.

Limites du réseau Tor

Tails permet de savoir que vous utilisez Tor et probablement Tails

Tout ce que vous faites sur Internet depuis Tails passe par le réseau Tor.

Tor et Tails ne vous protègent pas en vous faisant ressembler à n'importe quel utilisateur aléatoire d'Internet, mais en faisant en sorte que tous les utilisateurs de Tor et Tails se ressemblent. Il devient impossible de savoir qui est qui parmi eux.

  • Votre fournisseur d'accès à Internet (FAI) et votre réseau local peuvent voir que vous vous connectez au réseau Tor. Ils ne peuvent toujours pas savoir quels sites vous visitez. Pour cacher que vous vous connectez à Tor, vous pouvez utiliser un pont Tor.

  • Les sites que vous visitez peuvent savoir que vous utilisez Tor, car la liste des nœuds de sortie du réseau Tor est publique.

Les contrôles parentaux, les fournisseurs d'accès Internet et les pays où la censure est forte peuvent identifier et bloquer les connexions au réseau Tor qui n'utilisent pas de ponts Tor.

De nombreux sites web vous demandent de résoudre un CAPTCHA ou bloquent l'accès au réseau Tor.

Les nœuds de sortie peuvent intercepter le trafic vers le serveur de destination

Tor cache votre position aux serveurs de destination, mais il ne chiffre pas toute votre communication. Le dernier relais d'un circuit Tor, appelé le nœud de sortie, établit la connexion réelle avec le serveur de destination. Cette dernière étape peut ne pas être chiffrée, par exemple, si vous vous connectez à un site web utilisant HTTP au lieu de HTTPS.

Une
connexion Tor passe par trois relais, le dernier établissant la connexion
réelle à la destination finale

Le nœud de sortie peut :

  • Observer votre trafic. C'est pourquoi le Navigateur Tor et Tails incluent des outils, comme HTTPS Everywhere, pour chiffrer la connexion entre le nœud de sortie et le serveur de destination, lorsque cela est possible.

  • Se faire passer pour le serveur de destination, une technique connue sous le nom d'attaque de l'homme du milieu (HDM). C'est pourquoi vous devez prêter encore plus attention aux avertissements de sécurité du Navigateur Tor. Si vous recevez un tel avertissement, utilisez la fonction Nouvelle Identité duNavigateur Tor pour changer de nœud de sortie.

Attention : risque potentiel de sécurité
à venir

Pour en savoir plus sur les informations dont dispose une personne qui observe les différentes parties d'un circuit Tor, consultez les graphiques interactifs de la FAQ Tor : les nœuds de sortie peuvent-ils écouter les communications ?.

Les nœuds de sortie de Tor ont été utilisés par le passé pour collecter des informations sensibles à partir de connexions non chiffrées. Les nœuds de sortie malveillants sont régulièrement identifiés et supprimés du réseau Tor. Pour un exemple, voir Ars Technica : Un expert en sécurité a utilisé Tor pour collecter des mots de passe de messages électroniques gouvernementaux.

Des adversaires surveillant les deux extrémités d'un circuit Tor pourraient identifier les utilisateurs

Un adversaire, qui pourrait contrôler les 3 relais d'un circuit, pourrait désanonymiser les personnes utilisant Tor.

Tor choisit pour chaque circuit 3 relais appartenant à des opérateurs de réseau différents.

Tails prend des mesures supplémentaires pour utiliser des circuits différents pour des applications différentes.

Le réseau Tor comporte plus de 6 000 relais. Parmi les organisations gérant ces relais se trouvent des universités telles que le MIT, des groupes activistes comme Riseup, des associations à but non-lucratif comme Derechos Digitales, des entreprises d'hébergement internet comme Private Internet Access et ainsi de suite. La grande diversité d'organisations et de personnes gérant des relais rend Tor plus sûr et plus durable.

Un adversaire puissant, qui pourrait analyser le moment et la forme du trafic entrant et sortant du réseau Tor, pourrait être en mesure de désanonymiser les utilisateurs de Tor. Ces attaques sont appelées attaque par corrélation de bout en bout, car l'attaquant doit observer les deux extrémités d'un circuit Tor en même temps.

Aucun réseau d'anonymat utilisé pour des connexions rapides, comme la navigation sur le web ou la messagerie instantanée, ne peut protéger à 100% des attaques par corrélation de bout en bout. Dans ce cas, les VPN (Virtual Private Networks, « réseaux privés virtuels ») sont moins sûrs que Tor, car ils n'utilisent pas trois relais indépendants.

Les attaques par corrélation de bout en bout ont été étudiées dans des articles de recherche, mais nous ne connaissons aucune utilisation réelle pour désanonymiser les personnes utilisant Tor. Pour un exemple, voir Murdoch et Zieliński : Analyse du trafic échantillonné par des adversaires au niveau des échanges Internet (en anglais).

Réduire les risques lors de l'utilisation d'ordinateurs non fiables

Installez Tails depuis un ordinateur de confiance

Tails vous protège des virus et des logiciels malveillants présents sur votre système d'exploitation habituel. En effet, Tails fonctionne indépendamment des autres systèmes d'exploitation.

Mais votre Tails peut être corrompu si vous l'installez à partir d'un système d'exploitation compromis. Pour réduire ce risque :

  • Installez toujours Tails à partir d'un système d'exploitation fiable. Par exemple, téléchargez Tails sur un ordinateur sans virus ou clonez Tails auprès d'un ami de confiance.

  • Ne branchez pas votre clé USB Tails lorsqu'un autre système d'exploitation est en cours d'exécution sur l'ordinateur.

  • Utilisez votre clé USB Tails uniquement pour exécuter Tails. N'utilisez pas votre clé USB Tails pour transférer des fichiers vers ou depuis un autre système d'exploitation.

Si vous craignez que votre Tails soit corrompu, effectuez une mise à jour manuelle à partir d'un système d'exploitation fiable.

Nous ne connaissons pas de virus capable d'infecter une installation de Tails, mais un tel virus pourrait être créé à l'avenir.

Aucun système d'exploitation ne peut se protéger contre les modifications matérielles

L'ordinateur peut être compromis si ses composants physiques ont été modifiés. Par exemple, si un enregistreur de frappe a été physiquement installé sur l'ordinateur, vos mots de passe, vos informations personnelles et d'autres données saisies sur le clavier pourraient être stockés et être accessibles par quelqu'un d'autre, même si vous utilisez Tails.

Essayez de garder votre ordinateur dans un endroit sûr. Les modifications matérielles sont plus probables sur les ordinateurs publics, dans les cybercafés ou les bibliothèques, et sur les ordinateurs de bureau, où il est plus facile de cacher un appareil.

Si vous craignez qu'un ordinateur ai été modifié :

  • Utilisez un gestionnaire de mots de passe pour coller les mots de passe enregistrés. Ainsi, vous n'aurez pas à taper de mots de passe qui pourraient être visibles par des personnes ou des caméras à proximité.

  • Utilisez le clavier visuel, si vous utilisez un ordinateur public ou si vous craignez que cet ordinateur soit équipé d'un enregistreur de frappe.

Les enregistreurs de frappe sont faciles à acheter et à cacher sur les ordinateurs de bureau mais pas sur les ordinateurs portables. Voir par exemple KeeLog : KeyGrabber forensic keylogger getting started(en anglais).

D'autres modifications matérielles sont beaucoup plus compliquées et coûteuses à installer. Voir par exemple Ars Technica : Les photos d'une usine de "mise à jour" de la NSA montrant un routeur Cisco se faire implanter (en anglais).

Aucun système d'exploitation ne peut se protéger contre les attaques du BIOS et des micrologiciels

Les microprogrammes comprennent le BIOS ou l'UEFI et d'autres logiciels stockés dans des puces électroniques de l'ordinateur. Tous les systèmes d'exploitation, Tails y compris, dépendent des microprogrammes pour démarrer et fonctionner, aucun système d'exploitation ne peut donc se protéger contre une attaque basée sur les microprogrammes. De la même manière qu'une voiture dépend de la qualité de la route sur laquelle elle roule, les systèmes d'exploitation dépendent de leur microprogramme.

Garder votre ordinateur dans un endroit sûr peut vous protéger contre certaines attaques basées sur les microprogrammes, mais d'autres attaques de microprogrammes peuvent être réalisées à distance.

Des attaques basées sur les micrologiciels ont déjà été décrites, mais elles sont compliquées et coûteuses à réaliser. Nous n'avons pas connaissance d'une utilisation réelle contre les utilisateurs de Tails. Pour un exemple, voir LegbaCore : voler des clés PGP et des courriers électroniques dans Tails par infection à distance du micrologiciel.

Parce que vous devez toujours adapter vos pratiques de sécurité numérique à vos besoins et aux menaces, nous vous encourageons à en apprendre plus en lisant les guides suivants :

Télécharger Tails

ou télécharger via BitTorrent BitTorrent

Enregistrez votre téléchargement dans votre dossier Téléchargements habituel et pas sur la clé USB.

Nous vous recommandons de sauvegarder votre téléchargement dans votre stockage persistant. Sinon, Tails pourrait arrêter de répondre si la mémoire vive de l'ordinateur est pleine.

Pendant que vous téléchargez, nous vous conseillons de lire les notes de version pour Tails 6.3 .  Elles documentent tous les changements dans cette nouvelle version : nouvelles fonctionnalités, problèmes qui ont été résolus et problèmes connus qui ont déjà été identifiés.

6.3

Vérifier votre téléchargement

Vérifier le téléchargement permet de s'assurer qu'il est sûr et qu'il n'a pas été corrompu au cours du téléchargement.

Votre client BitTorrent va automatiquement vérifier votre téléchargement lorsqu'il sera terminé.

La vérification ci-dessous est optionnelle pour un téléchargement par BitTorrent.

Il semble que vous ayez désactivé JavaScript. Pour vérifier votre téléchargement, vous pouvez soit :

Il semble que vous utilisiez Internet Explorer. Pour vérifier votre téléchargement, merci d'utiliser un navigateur différent.

ou vérifier en utilisant la signature OpenPGP

signature OpenPGP signature OpenPGP.

Si vous ne savez pas comment utiliser une signature OpenPGP, cliquer sur le bouton Sélectionner votre téléchargement… pour vérifier votre téléchargement à l'aide de JavaScript.

Clé de signature OpenPGP

Analyse de sécurité des différentes méthodes de vérification

Vérification $FILENAME

Vérification réussie ! ($FILENAME)

Échec de la vérification ! ($FILENAME)

La plupart du temps, la vérification échoue parce qu'il y a eu une erreur ou une interruption pendant le téléchargement.

La vérification échoue également si vous essayez de vérifier un autre téléchargement que la dernière version :Tails 6.3 .

Plus rarement, la vérification peut échouer à cause d'un téléchargement malveillant depuis nos miroirs de téléchargement ou à cause d'une attaque réseau dans votre pays ou votre réseau local.

Télécharger à nouveau est habituellement suffisant pour résoudre ce problème. Sinon, merci d'essayer de télécharger à nouveau depuis un autre endroit ou un autre ordinateur.

Comment fonctionne la vérification ?

Veuillez essayer de télécharger à nouveau…

Merci d'essayer de télécharger à nouveau…

Erreur dans la sélection de l'image.

Assurez vous que vous avez bien sélectionné une image USB lisible par votre navigateur.

Assurez vous que vous avez bien sélectionné une image ISO lisible par votre navigateur.

Réessayer…

Erreur lors du téléchargement du fichier de sommes de contrôle depuis notre site web.

Assurez-vous que votre navigateur est connecté à Internet.

Réessayer…

Erreur lors de la lecture de l'image $FILENAME.

Assurez-vous que le fichier $FILENAME est lisible par votre navigateur.

Réessayer…

Installer Tails en utilisant Disques

  1. Installer Disques.

    • Si vous utilisez l'environnement de bureau GNOME, Disques devrait être installé par défaut.

    • Dans le cas contraire, installer le paquet gnome-disk-utility en utilisant la méthode d'installation habituelle de votre distribution.

      Vous pouvez aussi installer Tails en utilisant la commande dd depuis n'importe quelle distribution Linux comme décrit dans nos instructions pour installer depuis Debian en utilisant la ligne de commande.

  2. Démarrez GNOME Disques (également appelé Disques).

    Par exemple, vous pouvez appuyer sur la touche Super (), puis taper disques et choisir Disques.
    Choisissez Applications ▸ Utilitaires ▸ Disques.

  3. Branchez la clé USB intermédiaire. sur laquelle vous voulez installer Tails.

    Toutes les données sur cette clé USB seront perdues.

    Le stockage persistant de votre clé USB Tails ne sera pas copié dans le Tails temporaire.

    Un nouveau périphérique apparaît dans le panneau gauche. Cliquez dessus.

  4. Cliquez sur le bouton Options du disque dans la barre de titre et choisissez Restaurer l'image disque.

  5. Dans la fenêtre Restaurer l'image disque, cliquez sur le bouton de sélection de fichier.

    Choisissez l'image USB que vous avez téléchargé précédemment.

    Assurez-vous que l'image USB s'appelle tails-amd64-6.3.img et a une extension de fichier .img.

    Si l'image a une extension de fichier .iso, c'est la mauvaise image. Veuillez retourner à l'étape téléchargement. l'étape téléchargement. l'étape téléchargement.

  6. Cliquez sur le bouton Démarrer la restauration.

  7. Dans la fenêtre de confirmation cliquez sur Restaurer.

    Suivant votre distribution Linux, il peut vous être demandé votre mot de passe d'administration.

    L'installation prend quelques minutes.

  8. Une fois l'installation terminée, cliquez sur le bouton Éjecter.

Bien joué !

Vous avez installé Tails sur votre clé USB.

À la prochaine étape, vous pouvez faire démarrer votre ordinateur sur cette clé USB.

Tails pourrait ne pas marcher sur votre ordinateur, alors bonne chance !

Si vous êtes déjà dans l'autre Tails, allez directement à l'étape 3 : Vérifier que l'autre Tails est à jour.

Ouvrir ces instructions sur un autre périphérique

À la prochaine étape, vous devrez éteindre l'ordinateur. Pour pouvoir suivre le reste des instructions, vous pouvez soit :

  • Scanner ce QR code avec votre smartphone ou votre tablette :

  • Imprimer ces instructions sur papier.

  • Noter l'adresse de cette page  :

    https://tails.net/install/windows?back=1

    https://tails.net/install/mac?back=1

    https://tails.net/install/linux?back=1

    https://tails.net/install/expert?back=1

    https://tails.net/install/clone/pc?back=1

    https://tails.net/install/clone/mac?back=1

    https://tails.net/upgrade/tails?back=1

    https://tails.net/upgrade/windows?back=1

    https://tails.net/upgrade/mac?back=1

    https://tails.net/upgrade/linux?back=1

    https://tails.net/upgrade/clone?back=1

Redémarrer sur le Tails intermédiaire

Redémarrer sur l'autre Tails

Redémarrer sur votre clé USB Tails

Faire démarrer l'ordinateur sur la clé USB

  1. S'assurer d'avoir installé Tails à l'aide de l'une des méthodes suivantes :

  2. Cliquer sur le bouton Démarrer .

  3. Appuyer et maintenir la touche Majuscule lorsque vous choisissez Alimentation ▸ Redémarrer.

  4. Sur l'écran Choisir une option, choisir Utiliser un périphérique.

    Si l'écran Choisir une option ne s'affiche pas ou si l'option Utiliser un périphérique n’apparaît pas, consultez les instructions sur le démarrage de Tails en utilisant la touche du menu de démarrage.

  5. Sur l'écran Utiliser un périphérique, choisissez Boot Menu.

    Windows s'éteint, l'ordinateur redémarre, et le menu de démarrage s'affiche.

    Brancher votre clé USB Tails aussitôt après avoir choisi Menu de démarrage et pendant que Windows s'éteint.

    Si votre Windows n'a pas d'option Boot Menu disponible, assurez-vous que votre clé USB Tails est branchée et choisissez votre clé USB directement dans la liste de périphériques.

    À l'avenir, nous Nous recommandons de ne brancher la clé USB Tails qu'une fois que Windows est éteint. Sinon, un virus dans Windows pourrait infecter votre clé USB Tails et compromettre sa sécurité.

    Une telle attaque est théoriquement possible, mais très peu probable en pratique. Nous ne connaissons aucun virus capable d'infecter Tails. Voir notre avertissement sur le fait de brancher Tails sur un système qui n'est pas de confiance.

    Le menu de démarrage liste les périphériques de démarrage possibles. La copie d'écran suivante est un exemple de menu de démarrage :

  6. Dans le menu de démarrage, choisir votre clé USB et appuyer sur Entrer.

  7. Si l'ordinateur démarre sur Tails, le chargeur d'amorçage apparaît et Tails démarre automatiquement après 4 secondes.

    Écran noir
('GNU GRUB') avec le logo Tails et trois options : 'Tails', 'Tails
(Troubleshooting Mode)' et 'Tails (External Hard Disk)'.

    • L'entrée Troubleshooting Mode désactive quelques fonctionnalités du noyau Linux et pourrait mieux fonctionner sur certains ordinateurs. Vous pouvez essayer cette option si vous pensez que vous faites face à des erreurs de compatibilité matérielle quand vous démarrez Tails.

    • L'entrée External Hard Disk permet de démarrer depuis un disque externe et depuis quelques clés USB problématiques.

La plupart des ordinateurs ne démarrent pas automatiquement sur la clé USB Tails, mais vous pouvez appuyer sur la touche du menu de démarrage pour afficher une liste de périphériques possibles à partir desquels démarrer.

Si Windows 8 ou 10 est aussi installé sur l'ordinateur, vous devez plutôt suivre les instructions pour démarrer Tails depuis Windows 8 ou 10. Démarrer Tails depuis Windows est plus facile qu'en passant par la touche du menu de démarrage.

La capture d'écran suivante est un exemple de menu de démarrage :

Cette animation résume comment utiliser la touche du menu de démarrage pour démarrer sur la clé USB :

Les instructions suivantes expliquent en détail comment utiliser la touche du menu de démarrage pour démarrer sur la clé USB :

  1. S'assurer d'avoir installé Tails à l'aide de l'une des méthodes suivantes :

  2. Éteindre l'ordinateur tout en laissant la clé USB branchée.

    Éteindre l'ordinateur et brancher la clé USB Tails.

    Éteindre l'ordinateur.

    Brancher l'autre clé USB Tails, celle à partir de laquelle vous souhaitez installereffectuer la mise à jour.

    Débrancher votre clé USB Tails tout en laissant la clé USB intermédiaire branchée.

  3. Identifier les touches possibles du menu de démarrage de l'ordinateur en fonction du fabricant de l'ordinateur dans la liste suivante :

    FabricantTouche
    AcerF12, F9, F2, Échap
    AppleOption
    AsusÉchap
    ClevoF7
    DellF12
    FujitsuF12, Échap
    HPF9
    HuaweiF12
    IntelF10
    LenovoF12, Novo
    MSIF11
    SamsungÉchap, F12, F2
    SonyF11, Échap, F10
    ToshibaF12
    Autres…F12, Échap

    Sur de nombreux ordinateurs, un message s'affiche très brièvement lors de la mise sous tension, qui explique également comment accéder au menu de démarrage ou modifier les paramètres du BIOS.

  4. Allumer l'ordinateur.

    Appuyer immédiatement plusieurs fois sur la première touche possible du menu de démarrage identifiée à l'étape 2.

  5. Si l'ordinateur démarre sur un autre système d'exploitation ou renvoie un message d'erreur, éteindre à nouveau l'ordinateur et répéter l'étape 3 pour toutes les touches possibles du menu de démarrage identifiées à l'étape 2.

    Si un menu de démarrage avec une liste de périphériques apparaît, sélectionner votre clé USB et appuyer sur Entrée.

  6. Si l'ordinateur démarre sur Tails, le chargeur d'amorçage apparaît et Tails démarre automatiquement après 4 secondes.

    Écran noir
('GNU GRUB') avec le logo Tails et trois options : 'Tails', 'Tails
(Troubleshooting Mode)' et 'Tails (External Hard Disk)'.

  1. S'assurer d'avoir installé Tails à l'aide de l'une des méthodes suivantes :

  2. Éteindre l'ordinateur.

    Éteindre l'ordinateur tout en laissant la clé USB branchée.

    Branchez l'autre clé USB Tails depuis laquelle vous souhaitez réaliser l'installation.

  3. Connecter votre clé USB Tails.

  4. Allumer l'ordinateur.

    Appuyer et maintenir immédiatement la touche Option (touche ou Alt) lorsque le son de démarrage est joué.

    Maintenir la touche enfoncée jusqu'à ce que la liste des disques de démarrage possibles apparaisse.

    Touche
'Option' ou 'alt' en bas à gauche du clavier Mac

  5. Choisir la clé USB et appuyer sur Entrée. La clé USB apparaît comme un disque externe et peut être nommée EFI Boot ou Windows comme dans la capture d'écran suivante :

    Écran avec
le logo d'un disque dur interne nommé 'Macintosh HD' et un disque dur
externe nommé 'Windows' (sélectionné)

    Si la clé USB n'apparaît pas dans la liste des disques de démarrage :

    1. Attendez 2–3 minutes et réessayez. Certaines clés USB ont besoin d'un peu de repos après l'installation.

    2. Essayez tous les autres ports USB de l'ordinateur. Certains ports USB ne peuvent pas être utilisés pour démarrer.

    3. S'assurer d'avoir installé Tails à l'aide de l'une des méthodes suivantes :

    4. S'assurer d'avoir vérifié votre téléchargement de Tails.

    5. S'assurer d'avoir vérifié votre téléchargement.

    6. Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez [[à nouveau d'installer|install/mac#install] sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

      Essayez à nouveau d'installer sur la même clé USB.

    7. Essayez d'installer sur une clé USB différente.

    8. Essayez d'utiliser la même clé USB pour démarrer sur un autre ordinateur.

    Si votre ordinateur n'affiche toujours pas le chargeur d'amorçage, il se peut qu'il soit actuellement impossible de démarrer Tails sur votre ordinateur.

  6. Si votre Mac affiche l'erreur suivante :

    Vos réglages de sécurité ne permettent pas de démarrer ce Mac depuis un disque de démarrage externe.

    Alors vous devez changer les paramètres de l'utilitaire Sécurité au démarrage de votre Mac pour autoriser le démarrage depuis Tails.

    Pour ouvrir l'utilitaire Sécurité au démarrage :

    1. Allumer votre Mac, puis maintenir les touches Commande (⌘) + R enfoncées immédiatement après l’apparition du logo Apple. Votre Mac démarre à partir de la fonctionnalité de récupération de macOS.

    2. Lorsque la fenêtre Utilitaires macOS apparaît, sélectionner Utilitaires ▸ Utilitaire Sécurité au démarrage dans la barre des menus.

    3. Lorsque vous êtes invité à vous authentifier, cliquer sur Saisir le mot de passe macOS, puis choisir un compte d’administration et saisir le mot de passe associé.

    Utilitaire sécurité au démarrage

    Dans l'utilitaire Sécurité au démarrage :

    • Choisir Aucune sécurité dans les réglages de démarrage sécurisé.

    • Choisir Autoriser le démarrage à partir de supports externes dans les réglages de démarrage externe.

    Pour que votre Mac soit encore protégé contre le démarrage sur des supports externes non fiables, vous pouvez définir un mot de passe de programme interne, disponible sur macOS Mountain Lion ou une version ultérieure. Un mot de passe de programme interne empêche toute personne tierce ne connaissant pas ce mot de passe de démarrer l’ordinateur à partir d’un autre disque que celui que vous avez défini.

    Si vous ne vous souvenez pas du mot de passe de votre programme interne, vous devrez prendre rendez-vous dans un magasin Apple Store ou dans un centre de services agréé Apple.

    L'assistance Apple contient plus d'informations à ce sujet :

  7. Si l'ordinateur démarre sur Tails, le chargeur d'amorçage apparaît et Tails démarre automatiquement après 4 secondes.

    Écran noir
('GNU GRUB') avec le logo Tails et trois options : 'Tails', 'Tails
(Troubleshooting Mode)' et 'Tails (External Hard Disk)'.

    • L'entrée Troubleshooting Mode désactive quelques fonctionnalités du noyau Linux et pourrait mieux fonctionner sur certains ordinateurs. Vous pouvez essayer cette option si vous pensez que vous faites face à des erreurs de compatibilité matérielle quand vous démarrez Tails.

    • L'entrée External Hard Disk permet de démarrer depuis un disque externe et depuis quelques clés USB problématiques.

Résolution de problème si Tails ne démarre pas

Le démarrage de l'ordinateur à l'aide de la touche du menu de démarrage peut être plus rapide que de d'abord démarrer l'ordinateur sous Windows, puis sous Tails. Nous vous recommandons d'apprendre à démarrer Tails à l'aide de la touche du menu de démarrage si vous utilisez Tails régulièrement.

Apple n'accorde pas une grande importance à la collaboration avec les projets de logiciels libres. Leurs nouveaux matériels sont habituellement très difficiles à faire fonctionner avec Lunix, et donc avec Tails. Les matériels PC ont tendance à être plus ouverts et mieux fonctionner avec Linux.

Bienvenue dans Tails !

Démarrage de Tails

  1. Après le menu de démarrage, un écran de chargement apparaît.

  2. Une ou deux minutes après le chargeur d'amorçage et l'écran de chargement, l'écran de bienvenue apparaît.

    Bienvenue dans Tails !

  3. Dans l'écran de bienvenue, sélectionnez votre langue et votre disposition de clavier dans la section Language and Formats. Cliquez sur Démarrer Tails.

    Si votre clavier ou pavé tactile ne fonctionne pas, essayez d'utiliser un clavier ou une souris USB :

  4. Après 15–30 secondes, le bureau de Tails apparaît.

Bienvenue dans votre nouveau Tails !

Vous l'avez fait !

Vous avez réussi à démarrer votre nouveau Tails sur votre ordinateur !

Merci de prendre soin de vous :)

Pour continuer à découvrir Tails, vous pouvez lire notre documentation.

Testez votre Wi-Fi

Les problèmes de Wi-Fi sont malheureusement assez courants dans Tails et avec Linux en général. Pour tester si votre interface Wi-Fi marche dans Tails :

  1. Ouvrez le menu système dans le coin en haut à droite :

  2. Choisissez Wi-Fi non connecté puis Sélectionner un réseau.

  3. Après avoir établi une connexion à un réseau local, l'assistant de Connexion à Tor apparaît pour vous aider à vous connecter au réseau Tor.

Si votre interface Wi-Fi ne fonctionne pas, vous pouvez essayer les instructions suivantes :

  • Il n'y a pas de menu Wi-Fi dans le menu système :

  • L'interface est désactivée car l'anonymisation de l'adresse MAC a échoué :

    Notification : L’anonymisation de l’adresse MAC a échoué

    Dans ce cas, vous pouvez désactiver l'anonymisation d'adresse MAC dans l'écran de bienvenue. Faire cela a des conséquences sur la sécurité, donc lisez attentivement notre documentation sur l’anonymisation d'adresse MAC.

  • La notification suivante apparaît :

    L'activation de la connexion au réseau a échoué
    

Pour se connecter à Internet, vous pouvez essayer :

  • Utiliser un câble Ethernet plutôt que le Wi-Fi si possible. Les interfaces filaires sont beaucoup plus fiables que le Wi-Fi dans Tails.

  • Partager la connexion Wi-Fi ou données mobiles de votre téléphone en utilisant un câble USB. Le partage de connexion par ce moyen est appelé attachement USB.

    Voir les instructions pour :

    • iPhones ou iPads

      Seul le partage de données mobiles fonctionne avec les iPhones et iPads ; le partage Wi-Fi ne fonctionne pas.

    • Android

    Tails ne peut pas cacher les informations qui identifient votre téléphone sur le réseau local. Si vous connectez votre téléphone à :

    • Un réseau Wi-Fi : le réseau connaîtra l'adresse MAC de votre téléphone.

      Cela a des implications en matière de sécurité qui sont expliquées dans notre documentation sur l'anonymisation d'adresse MAC. Certains téléphones ont une fonction pour cacher l'adresse MAC du téléphone.

    • Un réseau de données mobiles : le réseau sera capable de connaître l'identifiant de votre carte SIM (IMSI) ainsi que le numéro de série (IMEI) de votre téléphone.

  • Acheter un adaptateur Wi-Fi USB qui fonctionne dans Tails :

    FabricantModèleTailleVitessePrixAchat hors ligneAchat en ligne
    Panda WirelessUltraNano150 Mbit/s18$NonAmazon
    Panda WirelessPAU05Petit300 Mbit/s65$NonAmazon
    ThinkPenguinTPE-N150USBNano150 Mbit/s74$NoThinkPenguin

    Si vous trouvez un autre adaptateur Wi-Fi USB qui fonctionne dans Tails, merci de nous le faire savoir. Vous pouvez écrire à tails-support-private@boum.org (messagerie électronique privée).

  • Vérifiez dans notre liste des problèmes Wi-FI connus s'il existe un contournement pour avoir une interface Wi-Fi qui fonctionne dans Tails.